Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2016

J.F. Copé, à défaut de briguer sérieusement les claviers de la république s'essaie à l'orgue

Copé organiste.jpgInvité à Evian-les-Bains ce vendredi 14 octobre par son soutien le député-maire Marc Francina, Jean-François Copé a visité l’église de la cité, et découvert son buffet d’orgue.

L’occasion pour le candidat à la primaire de la droite et du centre de renouer avec son goût pour le clavier : après Bach et «Jésus, que ma joie demeure», M. Copé est revenu à une inspiration « plus laïque » avec Edith Piaf.

« Pas mal ! », a lâché in fine le candidat qui a apprécié la sonorité de l’instrument évianais.

Mais la phrase à retenir de son expérience évianaise ? « Buxtehude est un compositeur extraordinaire, mais injustement méconu », et quelques appréciations sur la biographie de Chopin par Liszt… Car de politique il n’a pas été question du tout, en tout cas pas avant son déjeuner, en privé, avec Marc Francina et le sénateur Jean-Claude Carle au Royal.

Bref, une parenthèse culturelle pour le candidat de Les Républicains, avant un après-midi marathon dans le département et une soirée de meeting à Cornier.

Commentaire : Entre Piaf et l'arrangement sur "Jésus que ma joie demeure", on est dans la beaufitude. Qui se confirme par le fait que Buxtehude serait "méconnu". De Copé peut-être qui ne sait que ânonner l'accord d'Ut quand aux chopinades de Liszt on est dans les lieux communs romantiques.

On découvre qu'il a le profil giscardien mais justement, il vaut mieux qu'il reste là où il est car Giscard ça a été la cata, c'est lui qui est cause de tout nos maux : regroupements familial, abandon de la création monétaires aux banquiers, suppression du contrôle des prix, novlangue démagogique et mensongère...

A quand un Grand Orgue à l'Elysée comme autrefois à Reims et à Chalons sur Marne ? La tendance serait plutôt à la musique orientale même pas arabo andalouse encore que le "rap" qui porte bien son nom en vous rapant les nerfs est ce qui est encore le plus "tendance"...

Pour la vidéo ca situe le niveau, on a répété la séquence pour pallier à la carence de l'acteur... On a les pitres que mérite la majorité qu'elle soit silencieuse ou braillarde.