Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2014

Mise en sommeil du blog

Duccio_maesta_detail4.jpgSauf nécessité impérieuse, je ne compte pas publier de nouvelles notes. Comme j'ai du l'expliquer à propos du pillage des instruments français personne n'a daigné se gendarmer. Personne ne m'a aidé, j'ai du dire qu'une personnalité locale apparentée à la DRAC a négligé de répondre à un mail. Personne ne veut se mouiller et les gens qui pourraient faire quelque chose se déclarent incompétents. Les techniciens conseils ont été avertis, Thierry Semenoux a prévenu ses confrères mais on les contourne. Il est vrai qu'ils ne sont pas les propriétaires et que la plupart s'en foutent en voyant pas plus loin que le bout de leurs nez..

Donc puisqu'il en est ainsi je souhaite à Zureck en particulier un gros accident s'il vient à continuer le pillage. Pas un accident mortel, un gros accident matériel juste ce qu'il faut pour lui donner une leçon et avoir à l'esprit que la justice immanente existe !

Et pour le reste je fais comme Ponce Pilate, je me lave les mains de tout cela !

J'ai laissé l'exemple du dénommé Nay pour montrer que les curés ne sont pas toujours les fautifs dans l'histoire et que certains collègues s'ingénient a rendre la profession impopulaire, ce qui m'a permis au passage d'exprimer mon opinion sur des "problèmes de société" que l'on adore compliquer et j'ose espérer que l'on conviendra que mes positions à ce sujet sont loin d'être subversives.

Je dois dire que les derniers événement politiques font partie des événements qui m'ont profondément déprimé. Je ne m'occupe pas des problèmes des femmes car je constate qu'elles savent parfaitement se débrouiller seulse et tendent à prendre des positions excessivement dominantes. J'en ai eu encore un petit exemple ce matin qui m'aurait fait sursauter si je n'étais pas habitué de longue date à certaines immixtions.

Enfin si nous sommes gouvernés par une bande d'escrocs et de crétins, je vais tenter de me refaire une pinte de bon sang en lisant le livre d'une "semi première dame" nommé Valérie au sujet de l'espèce d'ectoplasme qui risque de survivre jusqu'en 2017. Mais il parait que la presse a publié le meilleur et que le pavé est truffé de fautes grossières parce qu'il aurait été imprimé en Allemagne mais le manuscrit devait être loin d'être nickel...

J'essaie de compenser la médiocrité des temps par un mélange d'humour anglais et d'ironie à la française mais c'est dur car l'ambiance est excessivement pesante ! Et on ne voit aps la fin de la crise, il est probable que cela ne fait que commencer...